Profs docs et Histoire – géo – EMC

Nous vous proposons quelques articles mettant en avant la collaboration entre professeurs documentalistes et disciplines. Pour chaque article, vous retrouverez :

  1. deux témoignages d’enseignants de disciplines
  2. des initiatives de profs docs et des exemples de collaboration en collège ou en lycée
  3. des perspectives en lien avec les nouveaux programmes de lycée
round analog clock

Photo de bruce mars sur Pexels.com

Profs docs et Histoire géo EMC

Témoignages d’enseignants de disciplines

Témoignage de Vincent

Un professeur-documentaliste idéal :
un grand manitou des réseaux, des classements et de la recherche documentaire, qui peut proposer des activités variées et qui s’adapte aux multiples demandes, parfois totalement absurdes, de ses collègues enseignants, trop bornés pour se rendre compte de la supériorité intellectuelle et pratique de leur collègue. Il collabore à des projets pluridisciplinaires, forme les élèves à la recherche et au travail de vérification des sources, tellement important de nos jours, alors que les fake news envahissent les écrans et les supports d’information.
Associé à ces nouvelles caractéristiques du monde numérique, les anciennes pratiques ne sont pas oubliées et en collaboration avec les professeurs des différentes disciplines, le professeur-documentaliste idéal conserve les abonnements papiers utiles aux élèves (même s’ils ne veulent plus les lire) et fournit aux plus motivés les livres scientifiques dont ils ont besoin, sans oublier le coin manga et BD, pour répondre à la demande croissante estudiantine.

Une collaboration professeur-documentaliste-professeur d’EMC :
ce sont 2 personnes complémentaires, aux compétences diverses, qui s’associent pour favoriser la réflexion de leurs élèves sur les enjeux contemporains. Bien souvent, des recherches et des travaux préliminaires favorisent l’interrogation personnelle ou collective des élèves, puis un travail oral de restitution semble le plus pertinent pour développer l’art oratoire et l’écoute de l’opinion de l’autre chez nos élèves. Notre collaboration assure ce travail en toute confiance, pour guider nos élèves vers les sources de l’information, vers une réflexion personnelle argumentée, et dans la tenue de débats auxquels nous participons tous les deux.

Quelques exemples de productions et de collaborations

  • Création de jeux sérieux médiévaux en 5ème (académie de Besançon)

http://documentation.ac-besancon.fr/creation-de-jeux-serieux-medievaux/

  • Escape Game et Première Guerre Mondiale en 3ème (académie d’Aix-Marseille)

http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_10630452/fr/escape-game-et-premiere-guerre-mondiale

  • Créer des Unes de presse révolutionnaires en 2nde

https://documentation.ac-versailles.fr/spip.php?article346

  • Adopte un poilu en Première ES
  • #DamasEinstein : De Versailles à la Guyane, parcours croisés entre lycéens de 1ES (Géographie, EMC et SES)

http://blog.ac-versailles.fr/damaseinstein/

Perspectives en lien avec les nouveaux programmes de lycée

  • Histoire-géographie : compétences transversales

La classe de seconde conforte les acquis de la scolarité obligatoire tout en ouvrant sur le cycle terminal. Elle enrichit les connaissances disciplinaires, consolide et développe la maîtrise des compétences et méthodes.

Les classes de première et terminale offrent l’accès à des thématiques plus ouvertes ; elles permettent ainsi de renforcer les capacités d’analyse et de réflexion des élèves. L’objectif est d’aider ceux-ci à réussir les études supérieures qu’ils auront choisies et à devenir des citoyens éclairés et actifs, sachant faire preuve d’esprit critique.

  • EMC en seconde :

Les flux informationnels et leur régulation sur internet : la question de la liberté d’expression dans un environnement numérique et médiatique ; harcèlement et persécution sur internet.

  • EMC en première :

Les réseaux sociaux et la fabrique de l’information : biais de confirmation, bulles de filtre ; surinformation et tri ; fiabilité et validation.

Les phénomènes et mécanismes de contre-vérités : le complotisme et le révisionnisme, les « fake news ».

Publicités

Profs docs et sciences

Nous vous proposons quelques articles mettant en avant la collaboration entre professeurs documentalistes et disciplines. Pour chaque article, vous retrouverez :

  1. deux témoignages d’enseignants de disciplines
  2. des initiatives de profs docs et des exemples de collaboration en collège ou en lycée
  3. des perspectives en lien avec les nouveaux programmes de lycée
person holding laboratory flask

Photo de Chokniti Khongchum sur Pexels.com

Profs docs et sciences

Témoignages d’enseignants de disciplines

Candie, enseignante de SVT en lycée

Le CDI est rarement utilisé par les enseignants de SVT du fait de l’aspect expérimental de la matière. L’interaction entre les professeurs documentalistes et les enseignants de SVT n’est donc pas si évidente en comparaison de celle fréquemment réalisée avec les professeurs des matières littéraires. Une collaboration est cependant largement possible et tout à fait pertinente. Cette année,
c’est le jeu qui a réuni les sciences et le CDI pour la première fois. Avec plusieurs collègues de sciences et l’une des professeures documentalistes, nous avons conçu un escape game de rentrée. Ce jeu pédagogique devait permettre d’accueillir les élèves de seconde en révisant les notions d’échelle et de mesures en sciences et en découvrant pour la première fois le CDI. Les secondes ont été encadrés par le professeur documentaliste et le professeur de sciences pendant la durée de
l’expérimentation. Les retours des élèves ont été très positifs. Cette première expérience a permis d’établir une communication régulière entre le professeur documentaliste à l’origine de nombreux projets et l’équipe de sciences. Le professeur documentaliste a également permis de réfléchir au renouvellement des ouvrages de sciences pour permettre aux élèves de réaliser leurs recherches
dans le cadre des TPE. Enfin, dans le cadre de la réforme qui prendra effet en septembre 2019, l’enseignement scientifique en classe entière doit s’accompagner d’un projet expérimental et numérique. Il est donc plus qu’envisageable de travailler en étroite collaboration avec les professeurs documentalistes qui apporteront notamment leurs connaissances du numérique.

Aurélie, enseignante de Physique-Chimie

Pendant longtemps, on a considéré le professeur documentaliste comme étant la personne qui rangeait, classait les livres. Il guidait les élèves au CDI dans leur recherche.

Puis leur rôle est devenu plus complexe, il intervenait dans les classes pour expliquer la manière la plus efficace de trouver une information utile, pertinente et surtout fiable.

Mais je dois dire que le professeur documentaliste n’a pas que ce simple rôle. Il permet aux élèves de structurer leur recherche, de hiérarchiser leurs informations, d’avoir un esprit critique. Il permet aux élèves d’aboutir à une représentation la plus adéquate et apporte une réelle plus-value à l’information, il la met en valeur….

Le professeur documentaliste est un amoureux des livres, comme chacun d’entre nous, il a des  thèmes de prédilection.  Curieux, il s’approprie aisément le type de recherche de l’élève  et tel un enquêteur recherche tous les supports propices.

Il effectue une veille documentaire riche qui permet aux autres enseignants de trouver rapidement des informations sur leur matière ou sur un faits divers en relation avec l’enseignement.

En sciences, il guide le professeur sur les évènements et /ou les expositions à ne pas manquer de l’année. Par exemple, cette année est l’année mondiale de la chimie et également les 150 ans du tableau période des éléments chimiques de Mendéleiev, de nombreuses informations m’ont été transmises par le professeur  documentaliste sur lesquelles j’ai pu m’appuyer lors de mon enseignement.

Dans la réalisation des TPE en sciences, il intervient dans l’élaboration de la problématique et guide les élèves pas à pas pour leur exposé final. Il est à de nombreuses fois, un réel support et levier dans la prise en main d’outils informatique de présentation.

Dans le cadre de la réforme du baccalauréat 2021, le professeur documentaliste sera de plus en plus sollicité au vue de l’importance du grand oral dans atous les domaines. Il participera aux projets numériques alliant recherche et expériences en sciences. Un partenariat qui ne cesse de s’étendre à toutes les matières sans modération !!!

Quelques exemples de productions et de collaborations

  • Tableau périodique interactif
  • Affiches réalisées dans le cadre de la fête de la science 2018
  • Révise les maths avec The Pythale Games, un scénario de l’académie de Besançon

http://documentation.ac-besancon.fr/revise-les-maths-avec-the-pythales-game/

  • Escape Game Sciences au CDI

Perspectives en lien avec les nouveaux programmes de lycée

  • Physique-chimie en seconde : développer des compétences

EMI, profdoc et réforme du lycée

Dans le cadre d’une réunion d’information sur la réforme du lycée, le support de présentation suivant a été proposé aux professeurs documentalistes du 91 (académie de Versailles) :

Il s’appuie notamment sur le remarquable travail de repérage effectué par Elsa Chipiloff, professeure documentaliste au lycée Léon Blum, (Le Creusot, académie de Dijon), mentionné en sitographie (3e page).

Ce qu’on peut globalement en retenir et ce qu’on peut aborder comme thématiques en lycée avec les élèves (liste évidemment non exhaustive) :

  • la liberté d’expression et d’information, les flux et la circulation de l’information : EMC (2nde et 1ère), Histoire-géo, géopolitique, sciences politiques (première)
  • l’identité numérique, l’e-réputation, les données personnelles (SNT, droit et économie en 1ère STMG)
  • les risques : isolement, cyberviolence, cyberharcèlement (EMC 1ère, SNT)
  • la manipulation de l’information et la désinformation (EMC 1ère, SNT, histoire géo, géopolitique, sciences politiques)
  • les controverses scientifiques (SVT 2nde et Enseignement scientifique 1ère).

Retour sur la #SPME2019 : les coups de cœur de #LudoDOC

Nous prenons enfin le temps de publier cet article sur la 30e édition de la Semaine de la presse et des médias à l’école, avec quelques coups de cœur à retenir…

Le coup de cœur coup de cœur

Non, nous n’avons pas fait de faute de rédaction : il s’agit des Tweets cœurs partagés par le CLEMI et recensant quelques-unes des plus belles initiatives de cette 30e édition :

Le coup de cœur du twitto : #FlashTweetEdu

Depuis deux ans déjà, cette initiative de Nadia Lépinoux-Chambaud, professeure documentaliste dans l’académie d’Orléans-Tours, rencontre un véritable succès.

Retrouvez ci-dessous une présentation du projet faite en 2018 :

https://docs.google.com/presentation/d/14plD9LhvYef5l4eM800rXy88Ol2yngU-ByUwJb0LPaw/edit?usp=sharing

Suivez les #FlashtweetEdu du collège Montrésor :

Le coup de cœur #EMI

L’analyse d’images proposée par Florian Cool et Daniela Brun aux profs docs néo-titulaires première année de l’académie de Versailles :

Le coup de cœur du prof doc qui bricole

Le scénario proposé par La Reine de la bidouille « Fabriquer un faux article de journal »

https://lareinedelabidouille.com/fabriquer-un-faux-article-de-journal/

Le coin #LudoDOC

  • Présentation cliquable de Juliette à destination des élèves
  • Parcours de séances proposées sur Genial.ly

Ne laissons plus les élèves à la frontière de l’information !

La 30ème semaine de la presse et des médias dans l’école propose cette année le thème : l’information sans frontières ?

Anne Lechaudel, coordonnatrice CLEMI, nous rappelle la définition de ce terme «  frontière », c’est la limite entre deux choses, selon la définition du dictionnaire.

Cette semaine de la presse, du 18 au 23 mars, nous invite à nous interroger sur la place de l’information internationale dans la presse mais aussi sur son accès, plus largement sur le droit à l’information et la liberté d’expression dans notre pays et dans le monde.

spme19

Accompagnons nos élèves à « prendre connaissance de la chance qu’ils ont de pouvoir être informés ». Depuis l’avènement d’internet et du numérique, l’information se mondialise, évitons que les fake-news aussi. Plusieurs pistes sont proposées cette année encore dans le dossier pédagogique de la SPME, dans des fiches ressources faciles à prendre en main par les enseignants : étudier un dessin de presse, un événement vu par la presse internationale, rencontrer un journaliste exilé, s’informer par la bande-dessinée.

Continuons ensemble, chers collègues professeurs documentalistes à faire découvrir à nos élèves de nouveaux formats de l’information, insistons sur la pluralité des supports et des sources pour que nos élèves ne restent pas à la marge du monde, connectés à l’information uniquement par les réseaux sociaux. Souhaitons que grâce à nos séquences EMI, ils puissent acquérir les bons réflexes, qu’ils construisent leur culture informationnelle. Soyons les garde-frontières d’un savoir info-documentaire pour que les élèves apprennent à s’informer sans frontière.

Le groupe Ludodoc vous propose de découvrir : «  connais-moi, échappe-toi ».

(https://scape.enepe.fr/connais-moi-echappe-toi.html)

Nous vous recommandons l’émission Escape news sur France 4 (https://www.france.tv/france-4/escape-news/)

Et n’hésitez pas à partager votre semaine de la presse avec nous !

Un calendrier de l’avent pour animer le CDI

Nous vous proposons de découvrir un calendrier de l’avent intitulé : « Animer le CDI en 2019 : découvrez une initiative par jour  » , à partir du 1er décembre à l’adresse : https://adventmyfriend.com/52083/8b0cd464f4/.

Il existe déjà beaucoup de calendriers de l’avent, un padlet les recense ci-dessous …

« Animer le CDI en 2019 » a été conçu pour tous les professeurs documentalistes … Vivement le 1er décembre !

Made with Padlet

 

 

 

Des graines, des mots, des fiches métiers en libre partage au CDI avec la grainothèque

Capture d_écran 2018-11-19 à 20.46.34

Les grainothèques

Difficile de motiver  les élèves en aide personnalisée et d’inventer des séances créatives en orientation … Pourquoi ne pas profiter de l’engouement des grainothèques et créer avec vos élèves une grainothèque.

Depuis septembre,  au lycée Beauséjour, nous avons choisi de concevoir une grainothèque, dans le cadre de l’EGS avec les classes de première du lycée professionnel au CDI. Une grainothèque est  une bibliothèque de graines de fleurs, de fruits ou de légumes. Les grainothèques fonctionnent sur le principe du libre-partage : l’usager dépose une graine et repart avec une autre semence.
Les compétences développées lors de la création sont nombreuses et peuvent-être déclinées avec de nombreux enseignants : SVT, histoire-géographie ou enseignant d’arts plastiques et français pour la création des pochettes. Cette initiative peut s’inscrire dans le parcours citoyen de l’élève.
Plus largement,  la mise à disposition d’une bibliothèque de graines permet d’attirer de nouveaux usagers au CDI et peut-être porté dans la politique documentaire de l’établissement. Un article de François Priour, paru aujourd’hui aussi, sur  Doc pour Docs, peut vous permettre de « créer et gérer un projet de grainothèque au CDI », l’article est accessible à l’adresse : https://www.docpourdocs.fr/spip.php?article628.
Depuis que nous avons imaginé cette création, nous avons décliné cette grainothèque en mots et métiers devant l’engouement des élèves.

Les grainothèques de mots

Les élèves peuvent au CDI emprunter des mots (choisis pour appartenir au registre soutenu) et les semer  librement. Nous avons fait le pari que les élèves allaient employer le mot selon les conseils de culture fournit sur la pochette et enrichir leur vocabulaire …
Chaque pochette de graines de mot est composé : du mot, de son étymologie « appartient à la famille de », de sa définition, de son synonyme, d’un antonyme, d’un exemple et d’un conseil de culture. Nous pouvons imaginer ajouter d’autres informations : sa traduction en langue étrangère par exemple. Un artiste Yohann Charvel propose une grainothèque de mots à découvrir sur son site et cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=xk3BtesjJOU

Les grainothèques de métiers

Concernant les métiers, nous avons choisi de faire créer aux élèves sur ce modèle des enveloppes-métiers. A l’intérieur, une fiche métier en plusieurs exemplaires mis à disposition des autres élèves de l’établissement. Réalisées par les élèves de terminales pour s’informer sur le métier qu’ils aimeraient exercer, ces pochettes sont mises à disposition aux élèves de première, seconde et seront proposés aux élèves de 3èmedu collège voisin. Chaque élève conçoit une fiche-métier recensant la formation nécessaire, les compétences et qualités à avoir et une description des tâches principales du métier étudié, l’enveloppe doit mentionner les sources utilisées et proposer une petite bibliographie, une image libre de droit doit l’illustrer, le métier doit être noté avec sa « famille » et ses synonymes.
A l’intérieur de la pochette, on peut imaginer glisser le QR code de la fiche ONISEP correspondante par exemple …
Les pochettes sont réalisées en AP avec soin par les élèves, elles permettent de vérifier que les élèves savent prélever l’information nécessaire pour réaliser ensuite leur lettre de motivation. Nous avons choisi d’illustrer l’expression « graine de ». La grainothèque a été inaugurée vendredi 16 novembre au lycée Beauséjour de Narbonne.

Vous aussi, venez nous raconter vos grains de folie … sur LUDODOC !